PF 209, Antoine-Marie Gachet, Missionnaire, ethnographe, collectionneur

Le destin extraordinaire du Fribourgeois Antoine-Marie Gachet, le contexte historique pendant lequel il vécut ainsi qu'une analyse critique sur les missions d'évangélisation en autres, sont relevés dans cette publication par des auteurs issus du milieu académique. 

Né en Basse-Ville de Fribourg en 1822, Gachet suit sa scolarité au Collège Saint-Michel où il affectionne particulièrement les langues, la littérature et les cultures du monde. Il rejoint l'ordre des Capucins en 1841 et émet le voeu de devenir missionnaire. Son destin bascule en 1857 lorsqu'il est envoyé en Amérique du Nord. Il rejoint les Menominies, un peuple de chasseurs-cueilleurs installé dans la réserve Keshena à l'ouest des Grands Lacs. Outre sa mission d'évangélisation, le missionnaire observe attentivement les us et coutumes de la communauté dont il fait témoignage avec des textes et des dessins à la plume et à l'aquarelle dans son "Journal". 

Ce journal aujourd'hui conservé à la Bibliothèque cantonale et universitaire est un témoignage inestimable de la vie des Menominies et reste encore une source extrêmement importante pour l'étude de la tribu amérindienne. Gachet relate dans une écriture filiforme les faits et gestes de la vie missionnaire, y décrit les usages de la tribu. 43 feuillets sont annexés au journal: des cartes géographiques, des dessins de plantes, des sujets ethnographiques et de la vie quotidienne. De nombreuses illustrations de ce journal sont reproduites dans cette publication Pro Fribourg. 

Comme d'autres missionnaires avant lui, Gachet collectionne des objets qu'il offrira ensuite au Musée cantonal. Cette collection comporte 48 objets: pièces de vêtements, bijoux, ustensiles, mocassins brodés de soie, mocassins ornés de perles de verre, gants en cuir avec application de perles de verre, petits paniers à couvercle en écorce de bouleau, coussinets porte-épingles brodés, récipients à sucre d'érable décorés, cuillères en bois pyrogravé, pipes décorées, maquettes de pirogue et de canoë ... mais peu d'objets de nature religieuse. Suscitant peu d'intérêt en sol fribourgeois, ballottée comme toutes les collections ethnographiques de l'Université de Fribourg (voir texte de Fabien Python p. 58), cette collection attire pourtant l'attention de scientifiques étrangers. L'ancien directeur du Musée de Vienne demande régulièrement des renseignements sur certains objets, l'ethnologue Sylvia S. Kasprycki publie un livre: "Five Years in America" sur le parcours et la collection du missionnaire. Enfin, certains objets sont prêtés pour une exposition à Rosenheim en Allemagne. 

En cette fin 2020, l'association Pro ethnographica, qui se charge de la pérennité des collections ethnographiques et de les faire sortir de l'oubli, se trouve au pied du mur. Elle doit trouver rapidement un lieu pour entreposer ces objets qui quitteront incessamment le dépôt dans lequel elles se trouvent actuellement, les prisons du château de Bulle. Cette publication a aussi pour but de les aider dans cette quête. 

La publication est disponible dans les principales librairies de Fribourg et Bulle, ainsi que directement auprès du secrétariat.

CALENDRIER