© Pro Fribourg

Pas de biogaz sur un site d'importance nationale

L'installation de biogaz ne sera pas construite sur un site ISOS d'importance nationale dans le hameau du Petit-Vivy à Barberêche (commune de Courtepin). Bien que présentant toutes les conditions favorables du point du vue des divers Services de l'Etat, les juges du Tribunal cantonal ont donné raison aux opposants, dont Pro Fribourg.  

Les juges estiment que le projet porte atteinte au site ISOS d’importance nationale. Prévu dans le terrain offrant une vue directe sur le site du château, il obstrue l’échappée dans l’environnement décrite par l'Inventaire fédéral, dont l'objectif de sauvegarde est le plus élevé. En effet, cette ouverture qui entoure le château offre une vue unique et donne un caractère emblématique au patrimoine protégé. 

Les juges estiment que les mesures prévues pour diminuer l'atteinte au paysage: volumes partiellement enterrés dans la pente, séparation en deux du bâtiment, plantation d’un talus végétalisé, haie basse, et plantation d’arbres hautes tiges, ne seront pas suffisantes pour camoufler l’impact de la construction.
De plus, la présence d’une bâche verte de plus de 16 mètres de diamètre n’est pas compatible avec le caractère du site. Dans son ensemble, cette installation présente une masse importante de nature à dévaloriser le site. 

En conclusion, bien que conforme à l'affectation de la zone agricole, l'installation de biogaz porte une atteinte inacceptable au site ISOS d'importance nationale. Ce qu'ont pu démontrer les opposants au projet défenseurs du patrimoine. 

La décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal fédéral jusqu'à fin février. 

CALENDRIER