© Pro Fribourg-SGJ; Le Bry, un lotissement au milieu d'un champs

Le Plan directeur cantonal, une vision axée sur le développement

En choisissant le scénario d'augmentation démographique élevé, nos autorités doivent anticiper le développement futur du canton. Ce scénario qui permettra l'accueil de 150'000 habitants supplémentaires à l'horizon 2050 - soit une augmentation de la population de 50%- ne fait pas l'unanimité auprès de la population. Il permet de limiter le dézonage des terrains à bâtir et nécessite une densification accrue qui va de pair avec la construction de nouvelles infrastructures. 

Le Plan directeur cantonal devra répondre aux questions qui se poseront en matière d'urbanisation, offre d'emplois, équipements, mobilité, espace rural, agriculture, paysage, énergie, environnement ... Le document comprend une vision stratégique et un grand nombre de fiches de projets concrets considérés comme prioritaires pour le développement du canton. 

Cette orientation du PDcant est pourtant peu en adéquation avec l'intérêt général que représente le développement durable, sans lequel notre civilisation va au devant de gros problèmes. Dans sa prise de position transmise à la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions, Pro Fribourg souligne le manque de vision allant dans ce sens et met en évidence les faiblesses importantes de l'outil de planification. 

Energie: 
Le PDcant se base sur la stratégie énergétique décidée en 2009 d'une société à 4000 Watts d'ici à 2030. Cet objectif est loin des 2000 Watts que vise la politique de la Confédération d'ici à 2050. De manière louable, le PDCant prévoit la diversification des sources d'énergies avec comme priorité l'utilisation des énergies renouvelables et indigènes. A cause de leur impact sur la paysage, la nature et la faune, les projets de parcs éoliens suscitent de nombreuses réticences de la part de la population et la réaction des milieux concernés. Dans ce sens, la politique d'implantation doit être remise en question. 
Mobilité:
Le PDcant ne présente aucun projet novateur en matière de transports publics. Un tramway pour l'agglomération de Fribourg, des parkings d'échanges bien positionnés ou encore des pistes cyclables attractives permettraient d'entrevoir des alternatives efficaces au trafic individuel motorisé. 
La multiplicité des projets de routes de contournement et routes de liaison font écho à l'échec de la politique des transports en commun. Ils reflètent une acceptation ou pire, la volonté d’augmenter la circulation privée dans le canton. L’adage « Gouverner c’est goudronner » qui qualifiait si bien la politique cantonale des années 70 n’est pourtant plus d’actualité.
Selon les autorités, en ville de Fribourg, la fermeture de l'Avenue de la Gare aux voitures dépend de la réalisation du parking de liaison entre Manor et Fribourg Centre. La relation de cause à effet entre ces deux projets n'est pas démontrée par des arguments et doit être supprimée.  De plus, la création de nouvelles places de parc au centre ville ne fera que péjorer la situation du trafic déjà tendue.
Densification:
Le but du PDcant est d'assurer à la population une haute qualité de vie. L'augmentation démographique impose la construction rapide de nombreux lotissements. La densification doit respecter l'identité des lieux et les divers inventaires de protection du patrimoine. Les principes de base pour une densification de qualité ne figurent pas dans le PDcant. 

Avant son entrée en vigueur, le Plan directeur cantonal devra être validé par la Confédération. 

CALENDRIER