Editorial

Notre bulletin, sous sa forme nouvelle, paraîtra désormais trimestriellement. Cette amélioration est rendue possible par l'augmentation constante du nombre de nos membres -le cap de 300 est dépassé- elle s'inscrit dans la suite de notre cahier Fribourg, réalisé grâce à la revue Zodiaque de l'Abbaye de la Pierre-qui-Vire. 

Au sujet de notre dernière publication, nous citerons deux témoignages, en premier celui de M. Hans-Peter TSCHUDI, Président de la Confédération: "Puisse cet intéressant ouvrage gagner les plus larges milieux à vos efforts en vue de sauvegarder la cité ancienne et lui redonner vie. Je suis heureux de vous présenter mes voeux pour que votre attachante initiative obtienne tout le succès qu'elle mérite". 

Ensuite celui d'un lecteur français de la revue Zodiaque: "Je tiens à vous adresses mes plus vives félicitations pour avoir abordé un tel sujet d'abord, par la façon dont il a été traité ensuite. C'est en effet à bras le corps qu'il faut prendre ce problème, et de façon urgente, et surtout éviter qu'une solution imposée de l'extérieur ne déshumanise ce que l'on veut sauver. Puisqu'il faut bien que je critique aussi, puis-je déplorer l'absence d'un plan véritable et peut-être d'un schéma de ce que doit devenir le Fribourg de demain". 

On ne peut mieux définir la voie que nous devons suivre. Nos efforts ont pour but la réalisation d'un plan d'ensemble de rénovation et de renaissance de nos quartiers historiques, mais c'est là, il faut le rappeler, une tâche de gouvernement. D'où le sens que prendront nos interventions. 

Mais pratiquement il faut prendre les devants. La première phase de l'enquête-participation débute dans le quartier de l'Auge. L'équipe de travail est constituée au sein de PRO FRIBOURG. L'enquête, avec la participation des habitants, sera réalisée de manière à pouvoir en publier les résultats au milieu de l'an prochain. 

Car à l'automne 1966, de nouvelles tâches nous attendent: nous reprenons le secrétariat de la fédération CIVITAS NOSTRA, une fédération qui, sous l'impulsion de nos amis lyonnais, groupe plus de trente mouvements pour la sauvegarde des ensembles anciens. Nous serons alors mieux armés dans notre tâche au service de la Cité. 

Et maintenant, nous vous invitons à prendre part à notre activité. Notre prochaine assemblée générale se tiendra le 9 décembre, dans le quartier de l'Auge, à l'Auberge des Tanneurs. Ce sera aussi l'occasion d'inaugurer notre secrétariat dans la maison Renaissance du Stalden, restaurée par nos soins. 

Cette invitation s'adresse tout particulièrement aux habitants de l'Auge, les premiers intéressés à l'avenir d'un quartier  auquel nous consacrons ce bulletin. 

Gérard Bourgarel, 
secrétaire de Pro Fribourg

 

 

Sommaire

Présentation de l'Auge
Charles Egger, Président de l'Association des intérêts de l'Auge
A quand un Maison des Jeunes?
Gérard Bourgarel
La maison Techtermann
Etienne Chatton